En vrac et contre tous

Fatigué

L’heure avancée de l’est, enfin.
L’augmentation des heures d’ensoleillement va s’emballer sous peu.
Les effets bénéfiques, sur mon système, vont bientôt se faire sentir.

On en était loin aujourd’hui!
Les lundis sont toujours longs pour moi.
J’étais au boulot à 8 h, j’ai remis les pieds chez moi à 21 h 30.

En plus, j’ignore si c’est à cause du changement d’heure, il ne s’agit que d’une petite heure après tout, mais j’ai eu droit à un mal de bloc lancinant dès mon réveil et jusqu’aux environs de 17 h. Pénible début de semaine !

J’écris ceci de ma chambre, elle est encore froide.
Mon pull n’est pas sur le lit, je le porte.
Sur l’écran de l’ordi à ma gauche : rien.
Une fois les moments sombres passés, je n’ai pas besoin de me "rassurer" en contemplant la misère des autres.
Les bouts de mes doigts commencent à picoter, je n’ai pas mangé depuis… je ne sais plus quelle heure… c’était en début d’après-midi. Je sens mon mal de tête qui veut revenir me hanter. Si je tarde trop, ce sera l’hypoglycémie.
Il y a des saucisses dans le four, je mangerai tout de suite après publié.

M n’essaie plus de me contacter; je pense, j’espère qu’elle a compris, pour de bon. Même si...
Même si l’obscurité est derrière moi. Même si, au moment d’écrire ceci, elle n’est pas aussi "dégoutante" que je la percevais. Même si, honnêtement, elle est très jolie femme.
Je ne veux plus la revoir. Elle était trop… "empressée"... "needy"...

Tiens?!?!?!
Zo qui me texte!?!?!?
Pourtant on se parlait il y a 3 jours à peine.
C’est vraiment pas dans ses habitudes.

Zo…